Bangkok…. La ville des premières fois

Par André-Anne Théroux

En voyage, plusieurs personnes fuient les grandes villes; on dit qu’elles se ressemblent toutes ou l’on veut fuir le quotidien et relaxer… Moi, je l’avoue, j’adore les grandes villes, mais surtout les grandes villes d’Asie. En effet, comment rester insensible à leur frénésie, leur chaos organisé et surtout leur mélange parfait entre la modernité et la tradition! À cet égard, Bangkok va toujours avoir une place spéciale dans mon petit cœur de voyageuse en tant que ma première grande ville d’Asie du sud-est, mon premier grand dépaysement! Telle une enfant qui fait ses premiers pas, j’y suis arrivée, un peu hésitante, les yeux grands ouverts pour être sûre de ne rien manquer! Heureusement, Bangkok est une ville accueillante et accessible à la portée de tous qui mérite que l’on s’y attarde. Bangkok est le baptême parfait pour le sud-est asiatique, et ça été le mien à travers plusieurs de mes premières fois;

  • Mes premiers essais de cuisine de rue;

Bangkok est en effet la meilleure place au monde pour s’initier à la cuisine de rue. La Thaïlande est reconnue comme le paradis des « foodies » avec ses pads thaïs, ses currys de toutes les couleurs, sa salade de papaye et ses fruits tous plus frais les uns que les autres et surtout ses épices! En effet, si je suis quelqu’un qui aime manger moyennement épicé à Montréal, le barème d’épice n’est pas tout à fait le même dans les rues de Bangkok et je choisissais souvent sans gêne l’option ‘little spicy’. Les choix sont nombreux dans la ville; en fait où  il y a des gens, il y a généralement de la nourriture de rue à Bangkok. Mon coup de cœur demeure Chinatown pour une superbe soirée à manger du poisson qui fond en bouche assis sur un banc de plastique sur le bord de la rue. Mais vous pouvez aussi aller prendre une marche du côté de la fameuse Koh San Road; le paradis des backpackers, de la nourriture et de la boisson bon marché. Les options de nourriture de rue ne sont pas les plus authentiques et visent plutôt à plaire aux touristes; vous trouverez donc tous les mets thaïlandais connus et aussi autres choses pour vous surprendre comme… des insectes grillés! Laissez-vous tenter; et selon mon expérience, les larves frites sont les meilleures! Et si comme moi, vous tombez amoureux, de cette gastronomie, Bangkok offre plusieurs cours de cuisine où vous irez acheter vos produits dans un marché de produits frais avant d’apprendre comment bien manier les épices nécessaires à cette cuisine.

 

  • Mon premier temple; le Wat Pho et mon premier palais royal

Le positif; vous risquez d’avoir le souffle coupé. Le négatif; la marche sera haute pour les futurs temples que vous visiterez! J’ai visité ces deux lieux à plusieurs reprises; oui, ils sont touristiques et souvent bondés de monde mais à chaque fois, il m’est impossible de ne pas me laisser émerveiller par la grandeur des lieux et les détails de l’architecture. Le grand palais est en fait un rassemblement de bâtiments où habitaient par le passé les siamois de Thaïlande. L’entrée au site donne aussi accès au Wat Phraw Kaew, soit le temple le plus important du pays. Le temple doit son importance à la statue de bouddha en émeraude de 66 centimètres taillée à partir d’un seul bloc de la précieuse pierre. Bien que personne, outre le roi ne puisse y toucher, le lieu demeure un site de pèlerinage pour les bouddhistes du pays  et la vue des pratiquants qui prient devant la statue lui confère un caractère magique. De nos jours, le complexe sert toujours d’endroit pour diverses cérémonies importantes; il vaut donc la peine de vérifier sur le site internet officiel du palais royal;  et je souligne sur le site officiel. À mon premier essai, je ne me suis pas rendue au site. En effet, en route, j’ai croisé plusieurs chauffeurs de tuk tuk qui m’ont tous tour à tour dit que le site était fermé en raison du très important « buddha day » et m’ont proposé un tour de divers plus petits temples. Je me suis comptée chanceuse d’avoir rencontré quelqu’un qui m’a évité de me rendre au site pour rien et je suis partie avec le chauffeur faire des visites. Après une somme toute agréable journée, c’est à mon retour à l’hôtel que j’ai appris que le fameux « buddha day » était en fait le très fictif « buddha day »!  Donc le nom de ce chapitre pourrait aussi bien être ma première fois à me faire attraper par une arnaque!!! Pour sa part, le Wat Pho est entre autre la maison d’un immense bouddha couché de 46 mètres, recouvert de feuilles d’or en plus d’une centaine de petits stupas enjolivés. Bien qu’il s’agisse d’un des sites les plus visités de la Thaïlande, il demeure moins achalandé que le palais Royal. Autre petit détail important; vous ne pourrez visiter les deux derniers  lieux si vos jambes et vos épaules sont découvertes. Bien qu’il y est des sarongs en location sur place; le fait de vous habiller en conséquence vous permet d’éviter une autre file d’attente.

  • Mon premier marché d’Asie

Bangkok, c’est aussi la capitale du magasinage du pays et la meilleure place pour faire son plein de souvenirs. Bien que certains optent pour le confort de ses gigas centre d’achats, dont certains comptent plus de 400 boutiques, mes plus beaux souvenirs demeurent les marchés extérieurs, en particulier le Chakutat et le Damnoen Saduak.   Si vous êtes à Bangkok une journée de fin de semaine, faites un saut vers l’immense Chakukat, LE roi des marchés de Bangkok, seulement ouvert les samedis et dimanches. Je ne pourrais vous dire que je l’ai visité dans son entièreté; en fait ma visite s’est plutôt constituée d’une journée à me perdre entre les 15 000 petites échoppes. Le marché est divisé en 27 sections; toutes selon ce que vous désirez trouver. Vous y dénicherez autant des sculptures traditionnelles de bois que des tee-shirts des designers émergents de Bangkok et peut-être même une nouvelle tortue pour votre aquarium, à condition qu’elle passe les douanes avec vous bien entendu!!! Le second est une expérience à ne pas manquer, un quasi rite de passage pour tout touriste à Bangkok, je nomme le marché flottant de Damnoen Saduak. Bien que le marché ait depuis les années un peu perdu sa vocation, l’expérience de magasiner les fruits frais et les fleurs sur son petit bateau demeure pour moi un souvenir inoubliable et les photos que vous y prendrez risque fort de se retrouver sur votre mur!

Somme toute, Bangkok est une ville qui ne laisse personne indifférent. Qu’on l’aime, qu’on la déteste ou que l’on ressente les deux émotions en même temps; Bangkok est une ville qui surprend. Bien qu’il s’agissait de ma première grande ville d’Asie, je m’y suis vite sentie à l’aise et confortable. Toutefois, même si j’y suis depuis retournée plusieurs fois, j’y découvre toujours quelque chose de nouveau qui remplit mon cœur de voyageuse de pleins d’autres premières fois!

Pour en savoir plus sur les forfaits de Vacances Celebritours sur la Thaïlande, visitez notre site web, section Thaïlande.

 

Qui est l’auteure

Amoureuse des cultures, le voyage est une véritable passion pour notre auteure Andrée-Anne qui a passé plus de trois ans à l’étranger. Après un premier voyage de 6 mois, seule avec son sac à dos en Europe, elle a depuis mis les pieds dans chaque continent, mais retourne toujours en Asie où elle semble s’y être enfargée. Elle continue aujourd’hui à découvrir la planète en faisant partie de l’équipe de tournage de Celebritours pour vous ramener des belle images et des conseils!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *