Nos conférences au salon du voyage de Montréal

Le salon du voyage approche à grands pas! La Place Bonaventure accueillera le salon du 19 au 21 octobre.

Vacances Célébritours sera encore une fois de la partie! Venez rencontrer notre équipe afin d’en savoir plus sur nos différents voyages!

Profitez de votre présence au salon afin d’assister à l’une de nos nombreuses présentations. 19 conférences étalées sur les 3 jours du salon vous seront offertes! Voici l’horaire :

Vendredi 19 octobre

11h30 / 12h15   Portugal

13h15 / 14h00   Espagne – Iles Canaries

14h15 / 15h00   Croatie

15h15 / 16h00   Grèce

16h15 / 17h00   Vietnam & Cambodge

18h15 / 19h00   Tunisie & Maroc

19h15 / 20h00    Italie

Samedi 20 octobre

10h15 / 11h00   Thaïlande & Bali

11h15 / 12h00   Portugal

13h15 / 14h00   Espagne – Iles Canaries

14h15 / 15h00   Croatie

15h15 / 16h00   Tunisie & Maroc

16h15 / 17h00   Sicile & Malte

Dimanche 21 octobre

10h30 / 11h15   Portugal

11h30 / 12h15   Thaïlande & Bali

13h30 / 14h15   Italie

14h30 / 15h15   Espagne – Iles Canaries

15h30 / 16h15   Croatie

16h30 / 17h15   Tunisie & Maroc

 

Une balade à Sidi Bou Saïd…

Une balade à Sidi Bou Saïd…

Avant de vous parler de Sidi Bou Saïd, saviez-vous que Vacances Célébritours et Les Aventuriers Voyageurs vous offre la possibilité d’assister au film Tunisie, au cœur de la méditerranée, de septembre 2018 à avril 2019 dans une salle près de chez vous? Et oui, aller voir le film et pour sur vous voudrez voyager dans ce merveilleux pays. Voici la bande annonce:

Pour plus de détails: cliquez ici!

J’écris cet article dans un endroit sortie tout droit d’un rêve;  la vue sur la méditerranée avec ses eaux turquoises, l’air chaud, le soleil et les maisons toutes plus jolies les unes que les autres avec leur blanc immaculé et leur porte bleue comme cette mer plus bas…. Suis-je à Santorini en Grèce? Et non, je me trouve dans le petit village de Sidi Bou Saïd, un superbe village des environs de Tunis qui n’a rien à envier à sa consœur grecque! Niché au rive du golfe de Tunis, Sidi Bou Saïd en a séduit plus d’un et a été un lieu d’inspiration pour un bon nombre d’artistes, comme Paul Klee, Gide et Simone de Beauvoir. Cette fascination se maintient encore aujourd’hui alors que ce village de 7000 habitants demeure l’un des lieux les plus visités de la Tunisie, hors des stations balnéaires. Malgré, ou peut-être grâce, à cet achalandage, je n’ai pas pu m’empêcher d’adorer cet endroit. L’ayant visité une première fois rapidement en juillet dernier, je ne pouvais m’imaginer retourner en Tunisie sans y remettre les pieds et y passer un peu plus de temps. C’est donc dans cet esprit que je vous offre mon top 5 des choses à faire pour bien profiter de votre temps à Sidi Bou Saïd :

  • Se perdre dans les rues et ruelles du village

Dès l’arrivée, l’architecture est la première chose qui frappe, spécialement ces portes à l’arcature de pierres sculptées avec différents motifs toutes plus fières les unes que les autres! À ma première visite, je m’en étais tenue à la découverte de la rue principale; Ah, l’erreur!!! En effet, les plus belles sont dans les ruelles derrières; allez-y et ne craignez pas de vous y perdre, de toute façon presque tous les chemins ramènent au centre. J’y ai  même développé une petite véritable obsession et l’on retrouve maintenant dans ma caméra des centaines de photos de portes! Mais l’architecture ne se résume pas qu’aux portes et vous pourrez aussi admirer les kharraj, ces grilles de métaux sur les fenêtres et les moucharabiehs, ces espèces de loges colorées accrochées aux maisons permettant d’observer l’action de la rue sans se faire voir. Et la nature aussi participe à agrémenter l’architecture de l’endroit avec les fleurs resplendissantes poussant sur les bâtiments d’un blanc brillant.

  • Siroter une boisson dans un des multiples cafés de la ville

Ne soyez pas surpris, le temps semble s’arrêter à Sidi Bou Saïd. Il y existe en effet une ambiance particulière dans le village et l’une des meilleures façons d’en profiter est de s’installer et prendre un bon café dans l’un des nombreux établissements du village. Il existe une sorte de rivalité à savoir lequel est l’établissement phare de Sidi Bou Saïd. Demandez à un touriste et l’on vous répondra le Café des Délices avec ses parasols blues donnant vu sur la mer et immortalisé dans d’innombrables photos. Si l’on demande aux tunisiens, on vous dira toutefois que le café traditionnel est celui du Café des Nattes, café qui marque le centre de la ville et où se sont allongés sur les nattes tissées tous les artistes ayant passés par le village. Personnellement, je craque pour le deuxième, autant pour son histoire, son service courtois et la qualité de ses produits. Ne manquez pas de goûter au gâteau aux oranges, surtout en saison, il est divin!

  • Découvrir l’artisanat….. en essayant de ne pas dépenser tout notre argent

Comme mentionné plus tôt, Sidi Bou Saïd est une ville d’artistes et la rue principale est bordée de plusieurs échoppes offrant toute la variété de l’artisanat tunisien. Vous y trouverez entre autre de la poterie aux couleurs de la ville, les fameuses portes en bois et les foutahs, ces jolis morceaux de tissus en coton à usage multiple. Il sera aussi difficile de passer à côté des superbes cages d’oiseaux de bois et de fil métallique en forme de mausolées originaire du village et faisant office de porte bonheur dans les maisons tunisiennes. Ma boutique coup de cœur est celle de La Caverne de Sidi Bou Saïd où Mohammed, le propriétaire, a pris soin de choisir des pièces provenant de petits artisans du pays, différentes de tous les autres magasins du village. Les prix sont fixes et honnêtes et j’y ai déniché deux superbes tasses que je n’ai vues nulle part ailleurs dans mon séjour au pays. Pour rire, prenez aussi le temps de lui demander son imitation de notre accent québécois!

  • Déguster un bonbalouni frais

Je suis une gourmande et il est facile de m’avoir par le ventre; ce que le village a fait avec les bonbalounis. Les bonbalounis, que j’ai affectueusement surnommée les calories du bonheur, sont en fait des beignets fris de farine que l’on recouvre de sucre. Vous en retrouverez partout en Tunisie, mais les meilleurs que j’ai mangé sont à Sidi Bou Saïd alors qu’ils sont façonnés et fris devant vous à la demande. Je sais, la friture n’est pas bonne pour vous, mais il faut bien profiter de ses vacances, non?

  • Visiter un Dar

Si le temps ne vous permet pas de rester à l’extérieur ou si vous désirez une pause de la foule, il vous est possible de visiter une des trois belles Dars, qui signifie maison en arabe, de la haute société de l’époque. La première, qui est la plus somptueuse était le palais d’un baron et est maintenant convertie en centre des musiques arabes et méditerranéennes. La deuxième, le Dar El-Annabi, permet de découvrir le mode de vie des riches de l’époque à l’aide entre autre de statue de cire, un peu kitch selon moi. Mais que dire de la robe de mariée de la femme du propriétaire qui pèse près de 50 lbs!!! Le troisième, le Dar El-Jaziri, maintenant une boutique, a tout de même une exposition de poterie traditionnelle au deuxième et permet de bien observer gratuitement le somptueux travail des bardeaux de céramique enjolivés de l’intérieur. Prenez-note que les deux premières se visitent moyennant le prix de quelques dinars.

Sidi Bou Saïd demeure selon moi l’un des plus beaux villages de la Tunisie avec son enviable situation et son architecture à couper le souffle. Peu importe ce que vous choisissez d’y faire, allez-y en vitesse avant que la nouvelle se répande et qu’elle devienne autant remplie de touristes que ses consœurs européennes. Pour ma part, même après y être allée deux fois, je planifie d’y retourner mais d’y dormir cette fois afin de profiter de cette ambiance magique à différentes heures de la journée et de la soirée. Je vous en donne des nouvelles!

Qui est l’auteure

Amoureuse des cultures, le voyage est une véritable passion pour notre auteure Andrée-Anne qui a passé plus de trois ans à l’étranger. Après un premier voyage de 6 mois, seule avec son sac à dos en Europe, elle a depuis mis les pieds dans chaque continent, mais retourne toujours en Asie où elle semble s’y être enfargée. Elle continue aujourd’hui à découvrir la planète en faisant partie de l’équipe de tournage de Celebritours pour vous ramener des belle images et des conseils!

25 raisons d’aller en Tunisie maintenant!!!!!!

La Tunisie n’a jamais fait partie de ma liste de pays à visiter. Quand nous nous sommes fait offrir d’y aller pour aller tourner des images pour Célébritours, je me suis dit : ‘Pourquoi pas’. C’est donc dans cet esprit que j’y ai mis les pieds pour la première fois, en ayant fait que très peu de recherches et avec aucune attente. Ah, la surprise que ce bien petit pays me réservait! En effet, bien que petit en grandeur, la Tunisie a énormément à offrir. Bien connu pour son sable blanc et ses eaux de toutes les teintes de bleus, ce pays est pourtant bien plus que les villes portuaires et touristiques de Sousse et Hammamet et offre une diversité surprenante qui sait éveiller l’imaginaire.   Alors que je suis à la dernière journée de mon deuxième séjour, je ne peux m’empêcher de repenser à tout ce que ce pays m’a fait vivre. Je sors donc de ces deux séjours avec la profonde conviction que tout voyageur peut y trouver son compte et c’est pourquoi je vous offre mon top 25 des raisons de ne plus attendre et de réserver votre voyage pour la Tunisie :

  1. Pour l’eau turquoise de la méditerranée; entre Sousse, Hammamet, Djerba et plusieurs autres encore, il semble que nous ne sommes jamais bien loin d’une plage de rêve en Tunisie
  2. Pour faire une balade à dos de dromadaire aux portes du mythique désert du Sahara à Douz; on vous dira que c’est une activité un peu cliché, mais c’est tellement amusant!
  3. Pour découvrir l’un des amphithéâtres romains les mieux conservé au monde, tellement, que Russel Crowe y a tourné une partie du film Gladiateur; le colisée d’El-Jem
  4. Pour la gentillesse et l’ouverture du peuple; ‘Bienvenue en Tunisie’ avec le sourire semble être la salutation d’usage et si vous abordez le sujet avec tac, les habitants seront plus qu’ouverts à vous expliquer les enjeux de la révolution de 2011
  5. Pour goûter aux épices de la gastronomie Tunisienne; le cumin, le safran mais surtout la harissa. Bien qu’intimidante au début, on devient rapidement accro à ses piments brûlants que les Tunisiens servent avec absolument tout!
  6. Parce qu’on y parle français; en effet le français est la deuxième langue d’usage au pays, ce qui facilite beaucoup et permet d’avoir des échanges véritables avec les gens
  7. Pour goûter au brick, une sorte de crêpe croustillante farcie. Je vous mets donc au défi de ne pas saliver en pensant à ces demi-lunes de mince pâte frite à la perfection.
  8. Pour se perdre, et qui sait même marchander ses souvenirs si le cœur vous en dit, dans un des innombrables souks du pays, particulièrement celui de la médina de Tunis, le plus grand de tous.
  9. Pour se promener dans les oasis de montagne, surtout celui de Chebika avec ses palmiers et sa source d’eau claire en plein milieu des terres arides du sud tunisien
  10. Pour visiter la grande mosquée de Kairouan, la plus ancienne de l’occident, et par le fait même en apprendre plus sur la religion directement de quelqu’un qui la pratique
  11. Pour se prendre pour un Jedi à Ong Jemel, près de Douz, ou à Ksar Hadada, près de Tataouine, deux des sites qui ont servis au tournage des films Star Wars et où on a conservé les décors
  12. Pour passer un après-midi dans un des sites archéologiques les plus intéressants d’Afrique du Nord, le site de Dougga. Bonus si vous êtes en mesure d’y aller au printemps; les plaines autour sont alors verdoyantes et la vue est à couper le souffle
  13. Pour faire du bien à son portefeuille; en effet la Tunisie est un pays très abordable où le coût de la vie est peu cher pour le dollar canadien
  14. Pour se faire tenter par l’artisanat tunisien; bijoux, poterie, tapis, cuire ou foutah, je suis repartie avec une valise ayant doublée de poids et mes cadeaux de fêtes et de Noël achetés pour l’année (et ce qui a un peu effacé l’effet de la raison précédente… oups…)
  15. Pour découvrir les portes du merveilleux village bleu et blanc de Sidi Bou Saïd, un endroit tout droit sortie des rêves!
  16. Pour manger des dattes et des figues en saisons dans la palmeraie de Nefta
  17. Pour découvrir les villages troglodytiques de Chenini et Matmata et peut-être même y passer la nuit au fabuleux hôtel troglodyte Kenza
  18. Pour se promener dans les montagnes de Zaghouan, un paysage que vous ne verrez nulle part ailleurs en Tunisie
  19. Pour se promener dans le port et la médina pittoresque de Bizerte, où le temps semble s’être arrêté
  20. Pour découvrir que l’huile d’olives a en fait une saveur alors que la Tunisie est le quatrième importateur d’huile d’olives au monde
  21. Pour en apprendre sur le père de la Tunisie au mausolée de Bourguiba à Monastir, la ville d’origine du responsable de la première constitution de la Tunisie libre, qui a déclaré l’égalité homme-femme en 1957
  22. Pour les aiguilles de Tabarka, au nord-ouest de la Tunisie, où dame nature a joué à l’architecte dans la pierre
  23. Pour déguster une bonne citronnade, la version tunisienne de la limonade, sur la terrasse d’un des multiples cafés du pays; car en Tunisie même le plus petit des villages a son café!
  24. Pour découvrir comment fonctionne le chameau magique dans une des poteries du village de Guellala sur l’île de Djerba; je n’en dis pas plus afin de conserver le mystère
  25. Pour avoir une bonne conscience sociale; le tourisme en Tunisie a été grandement touché suite à la révolution que le peuple a mené pour connaître aujourd’hui la liberté et la démocratie; en s’y rendant, on encourage la relance de l’économie d’un pays qui était autrefois connue comme la Suisse de l’Afrique!

Voilà, selon moi, 25 bonnes raisons et certains de mes plus grands coups de cœur de ce fabuleux pays. Lorsque j’ai entrepris la rédaction de cet article, j’ai d’abord cru que le nombre de 25 serait difficile à atteindre. Pourtant j’ai dû couper certaines raisons, donc peut-être pourrez-vous en ajouter à ce palmarès en vous y rendant à votre tour!

 

Pour en savoir plus sur les forfaits de Vacances Célébritours en Tunisie, visitez notre site!

Qui est l’auteure

Amoureuse des cultures, le voyage est une véritable passion pour notre auteure Andrée-Anne qui a passé plus de trois ans à l’étranger. Après un premier voyage de 6 mois, seule avec son sac à dos en Europe, elle a depuis mis les pieds dans chaque continent, mais retourne toujours en Asie où elle semble s’y être enfargée. Elle continue aujourd’hui à découvrir la planète en faisant partie de l’équipe de tournage de Celebritours pour vous ramener des belle images et des conseils!

 

Bangkok…. La ville des premières fois

Par André-Anne Théroux

En voyage, plusieurs personnes fuient les grandes villes; on dit qu’elles se ressemblent toutes ou l’on veut fuir le quotidien et relaxer… Moi, je l’avoue, j’adore les grandes villes, mais surtout les grandes villes d’Asie. En effet, comment rester insensible à leur frénésie, leur chaos organisé et surtout leur mélange parfait entre la modernité et la tradition! À cet égard, Bangkok va toujours avoir une place spéciale dans mon petit cœur de voyageuse en tant que ma première grande ville d’Asie du sud-est, mon premier grand dépaysement! Telle une enfant qui fait ses premiers pas, j’y suis arrivée, un peu hésitante, les yeux grands ouverts pour être sûre de ne rien manquer! Heureusement, Bangkok est une ville accueillante et accessible à la portée de tous qui mérite que l’on s’y attarde. Bangkok est le baptême parfait pour le sud-est asiatique, et ça été le mien à travers plusieurs de mes premières fois;

  • Mes premiers essais de cuisine de rue;

Bangkok est en effet la meilleure place au monde pour s’initier à la cuisine de rue. La Thaïlande est reconnue comme le paradis des « foodies » avec ses pads thaïs, ses currys de toutes les couleurs, sa salade de papaye et ses fruits tous plus frais les uns que les autres et surtout ses épices! En effet, si je suis quelqu’un qui aime manger moyennement épicé à Montréal, le barème d’épice n’est pas tout à fait le même dans les rues de Bangkok et je choisissais souvent sans gêne l’option ‘little spicy’. Les choix sont nombreux dans la ville; en fait où  il y a des gens, il y a généralement de la nourriture de rue à Bangkok. Mon coup de cœur demeure Chinatown pour une superbe soirée à manger du poisson qui fond en bouche assis sur un banc de plastique sur le bord de la rue. Mais vous pouvez aussi aller prendre une marche du côté de la fameuse Koh San Road; le paradis des backpackers, de la nourriture et de la boisson bon marché. Les options de nourriture de rue ne sont pas les plus authentiques et visent plutôt à plaire aux touristes; vous trouverez donc tous les mets thaïlandais connus et aussi autres choses pour vous surprendre comme… des insectes grillés! Laissez-vous tenter; et selon mon expérience, les larves frites sont les meilleures! Et si comme moi, vous tombez amoureux, de cette gastronomie, Bangkok offre plusieurs cours de cuisine où vous irez acheter vos produits dans un marché de produits frais avant d’apprendre comment bien manier les épices nécessaires à cette cuisine.

 

  • Mon premier temple; le Wat Pho et mon premier palais royal

Le positif; vous risquez d’avoir le souffle coupé. Le négatif; la marche sera haute pour les futurs temples que vous visiterez! J’ai visité ces deux lieux à plusieurs reprises; oui, ils sont touristiques et souvent bondés de monde mais à chaque fois, il m’est impossible de ne pas me laisser émerveiller par la grandeur des lieux et les détails de l’architecture. Le grand palais est en fait un rassemblement de bâtiments où habitaient par le passé les siamois de Thaïlande. L’entrée au site donne aussi accès au Wat Phraw Kaew, soit le temple le plus important du pays. Le temple doit son importance à la statue de bouddha en émeraude de 66 centimètres taillée à partir d’un seul bloc de la précieuse pierre. Bien que personne, outre le roi ne puisse y toucher, le lieu demeure un site de pèlerinage pour les bouddhistes du pays  et la vue des pratiquants qui prient devant la statue lui confère un caractère magique. De nos jours, le complexe sert toujours d’endroit pour diverses cérémonies importantes; il vaut donc la peine de vérifier sur le site internet officiel du palais royal;  et je souligne sur le site officiel. À mon premier essai, je ne me suis pas rendue au site. En effet, en route, j’ai croisé plusieurs chauffeurs de tuk tuk qui m’ont tous tour à tour dit que le site était fermé en raison du très important « buddha day » et m’ont proposé un tour de divers plus petits temples. Je me suis comptée chanceuse d’avoir rencontré quelqu’un qui m’a évité de me rendre au site pour rien et je suis partie avec le chauffeur faire des visites. Après une somme toute agréable journée, c’est à mon retour à l’hôtel que j’ai appris que le fameux « buddha day » était en fait le très fictif « buddha day »!  Donc le nom de ce chapitre pourrait aussi bien être ma première fois à me faire attraper par une arnaque!!! Pour sa part, le Wat Pho est entre autre la maison d’un immense bouddha couché de 46 mètres, recouvert de feuilles d’or en plus d’une centaine de petits stupas enjolivés. Bien qu’il s’agisse d’un des sites les plus visités de la Thaïlande, il demeure moins achalandé que le palais Royal. Autre petit détail important; vous ne pourrez visiter les deux derniers  lieux si vos jambes et vos épaules sont découvertes. Bien qu’il y est des sarongs en location sur place; le fait de vous habiller en conséquence vous permet d’éviter une autre file d’attente.

  • Mon premier marché d’Asie

Bangkok, c’est aussi la capitale du magasinage du pays et la meilleure place pour faire son plein de souvenirs. Bien que certains optent pour le confort de ses gigas centre d’achats, dont certains comptent plus de 400 boutiques, mes plus beaux souvenirs demeurent les marchés extérieurs, en particulier le Chakutat et le Damnoen Saduak.   Si vous êtes à Bangkok une journée de fin de semaine, faites un saut vers l’immense Chakukat, LE roi des marchés de Bangkok, seulement ouvert les samedis et dimanches. Je ne pourrais vous dire que je l’ai visité dans son entièreté; en fait ma visite s’est plutôt constituée d’une journée à me perdre entre les 15 000 petites échoppes. Le marché est divisé en 27 sections; toutes selon ce que vous désirez trouver. Vous y dénicherez autant des sculptures traditionnelles de bois que des tee-shirts des designers émergents de Bangkok et peut-être même une nouvelle tortue pour votre aquarium, à condition qu’elle passe les douanes avec vous bien entendu!!! Le second est une expérience à ne pas manquer, un quasi rite de passage pour tout touriste à Bangkok, je nomme le marché flottant de Damnoen Saduak. Bien que le marché ait depuis les années un peu perdu sa vocation, l’expérience de magasiner les fruits frais et les fleurs sur son petit bateau demeure pour moi un souvenir inoubliable et les photos que vous y prendrez risque fort de se retrouver sur votre mur!

Somme toute, Bangkok est une ville qui ne laisse personne indifférent. Qu’on l’aime, qu’on la déteste ou que l’on ressente les deux émotions en même temps; Bangkok est une ville qui surprend. Bien qu’il s’agissait de ma première grande ville d’Asie, je m’y suis vite sentie à l’aise et confortable. Toutefois, même si j’y suis depuis retournée plusieurs fois, j’y découvre toujours quelque chose de nouveau qui remplit mon cœur de voyageuse de pleins d’autres premières fois!

Pour en savoir plus sur les forfaits de Vacances Celebritours sur la Thaïlande, visitez notre site web, section Thaïlande.

 

Qui est l’auteure

Amoureuse des cultures, le voyage est une véritable passion pour notre auteure Andrée-Anne qui a passé plus de trois ans à l’étranger. Après un premier voyage de 6 mois, seule avec son sac à dos en Europe, elle a depuis mis les pieds dans chaque continent, mais retourne toujours en Asie où elle semble s’y être enfargée. Elle continue aujourd’hui à découvrir la planète en faisant partie de l’équipe de tournage de Celebritours pour vous ramener des belle images et des conseils!