Les traditions du Nouvel An autour du monde

Bonne (presque) année! Que vous soyez dans un pays étranger ou à la maison avec votre famille ou des ami(e)s, vous êtes probablement habitué à respecter une routine du Nouvel An. Les traditions communes à travers le Canada comprennent le partage d’une dinde farcie et sa sauce au canneberge, ou une tendance à partir festoyer dans le sud au soleil.

Partout dans le monde, les cultures accueillent le changement du calendrier avec leurs propres traditions du Nouvel An. Voici quelques-unes de nos traditions préférées du Nouvel An à travers le monde (nous allons tous adopter celle de la Colombie).

Les 12 raisins en Espagne

En Espagne, il est d’usage de manger 12 raisins – un à chaque coup de l’horloge à minuit la veille du Jour de l’An. Chaque raisin représente une nouvelle chance pour un mois de l’année à venir. Dans les grandes villes comme Madrid et Barcelone, les gens se rassemblent sur les places principales pour manger leurs raisins, le tout accompagné de bouteilles de cava.

Jet d’assiettes au Danemark

Les Danois accueillent le Nouvel An en jetant de vieilles assiettes contre les portes de la famille et des amis pour empêcher les mauvais esprits. Ils se tiennent également sur des chaises et sautent en même temps à minuit pour « sauter vers Janvier » dans l’espoir que cela porte bonheur.

La lentille comme porte-bonheur en Italie


Les Italiens vénèrent les lentilles pour leur aspect en forme de pièce de monnaie, symbolisant la chance et la prospérité. Leur dîner du Nouvel An met habituellement en vedette cette aliment pour assurer la chance dans l’année à venir. Ils ajoutent du porc à ce plat sous forme d’une saucisse épicée, ou un trotteur de porc désossé, pour représenter la plénitude de la terre.

Brûler des effigies au Panama

Pour chasser les mauvais esprits lors du Nouvel An, la tradition est de brûler des effigies (muñecos) de personnes bien connues telles que des personnages de télévision et des personnalités politiques au Panama. Les effigies sont censées représenter l’ancienne année.

Des sous-vêtements colorés au Brésil

Au Brésil, ainsi que d’autres pays d’Amérique centrale et du Sud comme l’Équateur, la Bolivie et le Venezuela, on pense qu’il est chanceux de porter des sous-vêtements spéciaux la veille du Jour de l’An. Les couleurs les plus populaires sont le rouge, pour apporter l’amour dans la nouvelle année, et le jaune, pour la prospérité.

Le Takanakuy Festival au Pérou

Takanakuy signifie « quand le sang est en ébullition »; le festival est organisé afin de résoudre les conflits au sein de la communauté. Au lieu de supprimer la tension d’un grief accumulée tout au long de l’année, ce festival vise à résoudre les conflits en confrontant les personnes concernées, afin que leurs sentiments négatifs puissent enfin être abandonnés. Une fois ces combats terminés, une plus grande paix est rétablie, aidant la communauté à entrer dans la nouvelle année sans aucune hostilité.

Rédemption au Japon   

Lors de la nouvelle année au Japon, la tradition veut qu’il faille faire sonner les cloches des temples bouddhistes 108 fois. Dans la culture cela signifierait la purification des 108 péchés accumulés durant l’année. Lorsque les cloches s’arrêtent, tous les péchés sont pardonnés. Les cloches sonnent 107 fois le 31 au soir et 1 fois le premier jour de la nouvelle année.

Voeu et vin mousseux en Russie

Lorsque minuit arrive et ce avant que les carillons de la tour Spasskaia sonnent, il est temps de faire un vœu. Après que le président ait fait son discours, la tradition veut qu’il faille tout de suite écrire un vœu sur un morceau de papier. Rien d’original jusqu’ici ! Mais il faut brûler ce morceau et mettre ses cendres dans un verre rempli du vin mousseux local et le boire d’un seul coup.

L’amour du voyage en Colombie

En Colombie, une tradition destinée à tous les amateurs de voyage est effectuée. Lors que minuit sonne les personnes désirant une année propice aux voyages sortent de chez eux avec une valise vide et vont faire une balade autour de leur quartier.

Prédire l’avenir en Allemagne

Que diriez-vous si vous arriviez à voir dans  l’avenir ? Lors du Nouvel An, les allemands sortent leurs tuques de medium pour essayer de prédire ce que réserve leur futur. Comment ? Avec du plomb fondu dans un saladier d’eau froide. De son origine dit « Bleigiessen », ce procédé aiderait avec les formes obtenues à déduire les événements heureux ou malheureux à venir.